Site bilingue de recettes gourmandes; de bons plans et bien plus encore

La cuisson dans un four vapeur

La cuisson dans un four vapeur

Pour cuisiner à la vapeur, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Le couscoussier, une marguerite en inox posée au fond d’une casserole, le robot ménager cuiseur, la casserole et son panier à trous, la cocotte-minute, ou encore le panier en osier peuvent suffirent et vous donner toute satisfaction. Il y a aussi  le four vapeur mais cette technologie n’est malheureusement disponible aujourd’hui qu’à un prix très élevé. Etant donné que la cuisson est assez longue, il faut aimer cuisiner et y consacrer du temps pour apprécier. J’en rêvais depuis longtemps, l’occasion s’est enfin présentée ! Je suis donc comblée et ravie de partager avec vous mes recherches et impressions.

VOUS AVEZ 3 SORTES DE FOUR VAPEUR :

-le four à basse pression qui chauffe de 40° à 100°. L’ouverture de la porte est toujours possible pendant la cuisson, on peut donc ajouter des aliments.

-le four à haute pression dont la porte ne s’ouvre pas pendant la cuisson. Il chauffe à 120° donc la cuisson est rapide. Il est plutôt rare dans le commerce.

-Le four combiné qui peut tout faire. C’est celui que j’ai choisi. Il est plus sophistiqué. Il offre un gain de place certain et la possibilité d’utiliser plusieurs modes de cuisson. C’est généralement un bon compromis. Mais soyons honnête : la prise en main est fastidieuse, la notice difficile et une période de rodage est absolument indispensable. Après 1 mois d’utilisation régulière, je commence tout juste à me sentir à l’aise. Mais, bon, je suis peut-être lente au démarrage…On en reparlera !

LES AVANTAGES DU FOUR VAPEUR :

Le four vapeur cuit vos préparations dans un plat perforé en produisant de la vapeur grâce au réservoir que vous remplissez d’eau (un peu comme dans un sèche-linge). Ce mode de cuisson  convient à de nombreux produits : légumes, légumineuses, poissons, céréales, viandes…Il préserve les minéraux, le goût et la texture des aliments car il fonctionne sur des températures basses allant généralement de 40° à 100°. On cuisine donc sain et vitaminé ! Etant donné que l’ajout de matière grasse n’est pas indispensable, les préparations sont forcément légères donc diététiques. Les aliments conservent leur couleur d’origine aussi, c’est appréciable.

Le four vapeur a d’autres fonctionnalités bien utiles, il ne fait pas que cuire : il  permet aussi de réchauffer sans dessécher, de stériliser, de blanchir des légumes ou encore de décongeler.

Le nettoyage du four doit se faire après chaque utilisation sinon gare aux odeurs. Une éponge humide suffit car les éventuelles projections se décollent très bien. Il faut ensuite vider le réservoir d’eau lorsque vous en avez un. Mais vous avez la possibilité d’acheter un four vapeur qui se raccorde directement à l’eau courante. C’est à mon avis la meilleure options lorsque c’est possible. Je vous recommande aussi (au point où j’en suis) de choisir un modèle de four avec vidange. Là, vous avez la Rolls Royce du four vapeur croyez-moi !!!

LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE :

Le four vapeur est un allié incontournable des cordons-bleus et de ceux qui souhaitent cuisiner léger. On prépare des marinades ou des assaisonnements pour accompagner les plats et le tour est joué.

Mais attention :

– Il est primordial de choisir des viandes et poissons ultra-frais, des légumes de bonne qualité. La vapeur ne modifie pas la saveur, elle l’intensifie.

– Il faut garder les aliments al-dente, ils seront tendres et très digestes.

– Les aliments doivent être coupés en morceaux de taille identique et pas trop gros pour que la cuisson ne soit pas interminable. Ajoutez du jus ce citron sur les légumes qui risquent de brunir en s’oxydant. Chou-fleur, endives, champignons…

– La vapeur doit être suffisamment chaude mais pas trop. 80° c’est l’idéal.

– Ne noyez pas vos aliments dans des sauces grasses mais optez pour un filet d’huile d’olive, une noisette de beurre, du fromage blanc, des fines herbes, du vinaigre balsamique ou encore un peu de crème légère. Un jus d’agrume convient également.

– Pensez à assaisonner les plats, usez et abusez des herbes aromatiques.  Curry, paprika, poivre, sel, thym, sauge, romarin, menthe, fines herbes…Mettez de la couleur et des arômes dans vos plats.

Une catégorie CUISSON VAPEUR sera je l’espère un jour disponible sur le site…A suivre donc. D’ici là, voici mes premières recettes testées et approuvées. J’attends aussi vos suggestions 😉.

LE TURBOT À LA VAPEUR

LE DOS DE CABILLAUD AU COMBAWA

LE TAJINE DE LÉGUMES DE MARTINE FALLON

Good to know!

Si vous vous intéressez au sujet ou si vous prévoyez d’investir dans un four de ce type, n’hésitez pas à me poser des questions. J’essayerai d’y répondre avec plaisir.

VOUS AVEZ AIMÉ ? LAISSEZ UN COMMENTAIRE SI LE COEUR VOUS EN DIT. Sachez que je dois valider vos messages avant de les publier, ils n’apparaîtront pas simultanément.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.